bache et 4
Christine Saint-André qui dirige la Villa Balthazar a suivi les derniers travaux que Scanreigh poste régulièrement sur différents réseaux sociaux, notamment des dessins préparatoires pour ses tableaux. C’est ce détour par les coulisses d’un atelier virtuel qui a servi de fil rouge à l’exposition qui se tient actuellement jusqu’au 7 décembre à la Villa Balthazar, Scanreigh occupant le rez-de-chaussée de la galerie et Marc Chopy l’étage supérieur.
Il ne faut pas s’y tromper, la Villa Balthazar avec ses faux airs de centre d’art est une galerie. Christine Saint-André a opéré son choix en fonction de son public et en souhaitant souligner la diversité des pistes créatrices de chacun des deux artistes exposés.

moulin
Pour Scanreigh l’entrée en matière joue le contraste entre une série de petites ardoises et un grand format sur bâche jouxtant quatre toiles présentées en pavé.

couple
Ailleurs une série de Squiggles qui ont récemment inspiré l’écrivain Armand Dupuy dialoguent avec une petite palette de 2019 qui tout en étant un discret hommage à un ami disparu fait référence au travail sur bois de Scanreigh au cours des années 90.

palette
Contraste également entre des grands dessins élaborés qui peuvent concurrencer la peinture et les dessins préparatoires à la sanguine, très épurés, à qui un mur est entièrement dédié. On y voit la genèse des formes qui servent aux combinaisons picturales.

dessins
bache