Il y a des personnes comme ça dont j’aime avoir des nouvelles … sauf quand il s’agit de la dernière-dernière. … Denis Roche est parti. Je n’oublie pas qu’il a été un des premiers artistes que j’ai rencontré en chair et en os. C’était à Strasbourg en 1972 à la Librairie-Galerie Les Idées et les Arts. Il m’avait dit à l’époque que si l’on travaillait tous les jours 15 mn pour créer (mais tous les jours) on pouvait être excellent. J’ai souvent pensé a ce conseil et je l’ai aussi prodigué à mes étudiants. Je n’ai pas tout lu de lui, loin de là, mais il m’intéressait. J’aimais cette collection qu’il a lancé. J’aimais ce titre Fiction & Cie. qu’il lui avait trouvé. Quand il s’est lancé dans la photographie cela ne m’a pas étonné. Je me suis intéressé à ses photos moi qui ne suis pas vraiment un connaisseur et même si j’en “consomme” énormément pour mon propre travail. Il y avait dans l’approche plastique de Denis Roche quelque chose de narratif proche d’un autre photographe culte des années 70, Duane Michals. (Take One and See Mt. Fujiyama, and Other Stories / Duane Michals, 1976).
ocoxo Autre chose : j’ai offert à Françoise au debut des années 70 une sérigraphie mêlant l’intervention manuscrite de Denis Roche au dessin de Bernard Dufour et cette œuvre accrochée en bonne place dans l’appartement a été une sorte de figure tutélaire pour tous mes “placards” réalisés bien plus tard, à partir des années 90, avec des poètes et des écrivains et dont la plus volumineuse série (50 estampes !) intitulée « Like » a été faite avec l’écrivain André Spears.





Bernard Dufour et Denis Roche, Sérigraphie en 5 couleurs
67 x 51,2 cm ex n°10/39 daté du 18/8/1972

roche Plus récemment, en 2014, j’ai retrouvé Denis Roche dans la collection de photos de la Strasbourgeoise Madeleine Millot-Durrenberger qui a collaboré à l’exposition nîmoise « Sui généris » à la galerie Le Lac Gelé. Il s’agissait pour moi de confronter mes dessins réalisés à partir du travail d’artistes photographes. Parmi les photos que j’ai sélectionnées pour l’exercice il y en avait deux de … Denis Roche. Les nombreuses esquisses que j’ai produites pour cette exposition ont continué d’alimenter mes dessins et mes tableaux bien après… et se sont retrouvées comme des petits messages clandestins dans les expositions suivantes. Des petits saluts prémonitoires …

roche

roche

Denis Roche « Egypte », 1981, collection M.Millot-Durrenberger
« Pour Denis avec pyramides », 2014, acrylique sur toile, 100x81cm,
« Ant 4 », 2014, dessin, 40x30 cm
« Denis avec cadre », 2014, acyclique sur toile, 100x100 cm