desssin

L’exposition Odilon Redon au Grand Palais et actuellement à Montpellier (jusqu’au 16 octobre 2011) y est peut être pour quelque chose ? ! Car mes récents dessins noirs sont une manière de revenir à Redon et en particulier à son goût du noir. Je lui avais déjà rendu hommage il y a quelque temps par des allusions à sa figuration. Mes dessins actuels ne sont pas une manière d’aller au noir mais plutôt d’en sortir : ils remontent vers la couleur tout en conservant en réserve le fond noir dont ils sont issus.

desssin

Si Redon s’est momentanément greffé dans mes préoccupations c’est que j’ai également préparé une conférence à son sujet pour l’Ecole des Beaux-Arts de Nîmes. A cette occasion j’ai découvert l’étude de Douglas Druick, un très excitant historien d’art, organisateur de l’exposition Jasper Johns Gray en 2008 et auteur avec son collègue Peter Kort Zegers de 400 pages exclusivement consacrées aux deux mois que Gauguin et Van Gogh ont passé ensemble dans la fameuse Maison jaune d’Arles. Si j’ai raté l’exposition, j’ai dévoré d’une traite le gros volume heureusement traduit en français. Après toute cette mise en condition je suis sans doute mûr pour m’attaquer, graphiquement s’entend, aux quatre cyprès devant notre petit balcon qui donne sur la porte Auguste inondée par le soleil jaune de ce mois d’août.