La collaboration entre Jacques Jouet et Scanreigh commence en 1989 par un discret supplément illustré de la revue Limon. Après une “pause”, un projet de placard relance tout en 1992. Voilà le bilan pour l’instant :

Placards, estampes xylogravées :
Mots occupant…, 12 ex., 1992 
Emporté par les deux…, 16 ex., 1997
Mot ne souffle mot, 34 ex., 1998
Il y a quatre et une images, 26 ex., 1998

Livres d’artiste :
Couche et sous-couche, éditions Thielmann Kerver, 1994 
Les annexes de l’œil, éditions Anna Tanaquilli, Antibes, 1997
Actes du jésus, éditions du Paon-Saint-André, Paris, 2001
Quelques-uns ont quelque chose de particulier, éd. Aires du Retournement, Lyon, 2003
Je t’apporte, Société des éditions Radio, Paris, 2003 
Le Verbe haut, éditions La Bête à Cornes, Condrieu, 2004 
Gros, La Mule de Cristal, Bruxelles, 2005
L’heure est grave, éditions des Sept dormants, Bruxelles, 2005 

Graphzine Penrod :
N°1 sur J.J. Grandville, 2004 N°6 sur Claude Viallat, 2006 N°8 sur Jasper Johns, 2007

PS : En septembre 2008 : un texte qui donne son titre à la monographie de 160 pages : ”Pour un Scanreigh historie”