La gravure est de H.Aldegrever Loth et ses filles, 1555. La reproduction dans le catalogue du Musée de Strasbourg n’est pas très bonne, je cadre une partie de l’image. A quoi pense la fille de Loth qui se tient derrière le père entreprenant? La vérité est peut être dans l’arbre comme l’image cachée dans le tapis? Un peu plus loin dans le catalogue le graphiste a lui aussi isolé la tête de la jeune fille et le creux vulvaire de l’arbre.